Symboles de la messe

Pape Chenouda à la messe
Pape Chenouda à la messe

Qu'est-ce que la Messe ?

 

La Messe est une Cérémonie Religieuse nous permettant de prendre le corps du Christ mais aussi son sang. C'est le sacrement de la communion auquel chaque chrétien doit accéder afin que "Le Christ soit en moi et moi en Lui".

 

Cette Messe est faite dans une Eglise, sur un Autel Sacré.

La Messe est composé d'une tasbeha, de l'Office de l'encens, d'une Prière des heures puis de la Liturgie (souvent, celle de Saint Basile).

La tasbeha

 

La Tasbeha ou communément appelé louange de minuit, est une prière qui se fait avant l'office de l'encens dans la nuit précédant la messe.

 

La tasbeha est composé de 4 hos, de la commémoration des Saints, de psalies et de théotokies. Cette louange de minuit est un chemin dans le but d'atteindre le Ciel et de prier avec les Anges et les Saints. Les chants ont une signification très profonde et une mélodie telle qu'elles sont agréable à l'ouïe et permettent la montée vers Dieu.

 

Ainsi, la tasbeha permet de prier en chantant comme le dit David le prophète: « Éternel, je t’invoque : viens en hâte auprès de moi ! Prête l’oreille à ma voix, quand je t’invoque. Que ma prière soit devant ta face comme l’encens » (Ps 141: 1-2)

Office de l'encens :

 

On commence par l'office de l'encens avec une prière d'action de grâce:

on remercie Dieu de toute chose,pour toute chose et en toute chose.

 

On commence toujours par remercier Dieu,quelque soit les circonstances car Il nous a permis de commencer cette messe.

 

Par la suite, on dit le chant des carilllons (ou arba3 el nagousse) où le but est de saluer chaque saint et de se rappeler d'eux.

 

Par ailleurs, le prêtre fait une oraison sur les défunts, en mémoire de ceux-ci,mais il fait aussi d'autres oraisons (tout dépend du jour) : celui des malades afin que Dieu les guérisse, pour les voyageurs afin que Dieu les soutienne et les protège et les offrandes afin que Dieu récompense tout ceux qui s'occupent des oblations.

 

Par la suite, on récite les Doxologies afin de nous rappeler leurs actes puis nous les implorons afin que Dieu nous pardonne nos péchés.

 

Nous récitons ensuite l'acte de foi (la base de notre foi) puis le prêtre fait l'oraison de l'Evangile : c'est une introduction à l'Evangile, parole de Dieu.

 

Ensuite,le prêtre conclut par une absolution.

 

Ensuite,on dit le chant "Amen Allelouia".

 

FIN DE L'OFFICE

 

 

Agepeya:

Ensuite, les diacres de l'Eglise ainsi que le prêtre mettent la tunique blanche pour dire qu'on prie dans le Ciel, avec les anges. Je rappelle ici, que c'est un privilège de mettre ce qu'on nomme en arabe la "tonia" donc ne gâcher pas cet honneur.

Pendant l'habillement, on dit le chant Ten-o-oucht et le psaume 29 ainsi que le psaume 92.

 

Puis, on lit l'Agepeya: les psaumes, l'évangile de l'heure puis les oraisons et quelques prières. On se souvient du parcours du Christ sur Terre et on tente de s'approprier la force de continuer dans cette vie et on demande à Dieu de nous aider et de nous fortifier.

 

Messe proprement dite: liturgie:

Puis, il y a la présentation des oblations où le prêtre choisit le pain qui deviendra le corps du Christ.
Pour cela, le prêtre va prendre le vin, le sent et le fait sentir aux diacres qui l'entourent. Si le vin est bon, on dit "Dame el karime" (Vin bon). Puis le prêtre choisit le pain le plus parfait de ceux qui sont proposé. Lorsqu'il choisit ce pain il fait le signe de croix avec ses mains en demandant l'Esprit Saint (afin que celui-ci l'aide).

Puis le prêtre le prend,l'essuie, le bénit en faisant un signe de croix dessus avec le vin puis le mouille. Lorsqu'on mouille le pain, ceci a pour signification le baptême du Christ. 
Puis le prêtre l'enveloppe dans un linge.

 

Par la suite, le prêtre bénit les oblations et on tourne de l'autel en disant "Priez pour ces saints et précieux dons pour nos sacrifices et pour ceux qui les ont offerts"

Puis, le prêtre bénit le pain, le vin et l'eau. On dit alors la prière d'action de grâce.
Durant cette prière, on met l'Esprofarine, c'est à dire un grand linge blnc sur l'autel représentant le Christ dans le tombeau. Le linge posé sur l'esprofarine représente le sceau de Ponce Pilate effectééu sur la grosse pierre qui recouvrait ce tombeau.

 

Les diacres vont dire un chant: Tai Chouri (dédié à la Vierge) Puis Hiten ni dédié aux saints: on demande leurs intercessions pour la rémission de nos péchés.

Pendant ce temps, le prêtre tourne autour de l'autel(qu représente Jérusalem) et abouna tourne dans l'Eglise pour recueillir les prières via l'encensoir.

L'encensoir

L'encensoir a une signification particulière qu'il faut avoir en tête. Il nest beaucoup utilisé au cours de la messe.

 

D'abord, le corps de l'encensoir, c'est-à-dire, là où on dépose le charbon représente le ventre de la Vierge Marie. Ce charbon justement représente Jésus dans le ventre de la Vierge. Les trois bandes représentent le père, le fils et le Saint Esprit qui son UN d'où l'union en haut de l'encensoir. Ainsi l'humanité et la divinité sont réunis dans la personne de Jésus et "n'a jamais été séparé un seul instant ni l'espace d'un battement de cil"! 

Lorsque le prêtre tourne autour de l'Eglise; il recueille les prieres des fidèles et l'encens qui est dégagé de cet ensensoir va vers le Ciel repésentant la montée des prières vers Dieu et les Saints.

Les lectures:

Trois lectures s'effectuent:
-d'abord la lecture d'un épitre de Saint Paul qui n'est pas universel: il s'adressait à une personne ou à un peuple en particulier(exemple: aux Romains, aux Corinthiens, à Tite,...)
Pourquoi le lire s'il n'est pas universel?
En fait, il ne nous est pas adressé directement mais des renseignements et des choses sont à retenir pour nous améliorer dans la foi.

-Puis il y a le Katholicon, universel. Ceci peut être un épitre de Saint Jean, Pierre, Jude ou Jacques. Ceci est adressé à tous les peuples.
-Enfin, il y a l'acte des Apôtres, ou Epraxis, qu'on dit. Ceci nous permet de voir comment les disciples ont répandu la bonne nouvelle et le comportement à suivre.

 

Pourquoi finalement lire ces 3 lectures? Pourquoi ne pas juste se contenter de l'Evangile?

En fait, ces lectures permettent d'éclaircir certains points, d'avoir des enseignements de nos pères les disciples et finalement parce qu'ils nous laissent des informations importantes pour vivre dans la vie en Christ. On apprend de leur expérience et de leurs conseils.   

L'Evangile:

Avant l'oraison de l'évangile, il y a la lecture du synaxaire, la vie des Saints, qui permet de voir comment les Saints ont pu vivre une vie droite et bonne dans le Christ. Elle nous montre constamment que ce n'est pas impossible et que des personnes, contemporaines ou plus anciennes, ont pu vivre cette vie dans le but de mainteir la foi et de nous la transmettre. Donc, soyons dignes d'eux et de Dieu et comme le dit le prêtre dans l'oraison, dans la continuité:"Rends-nous Seigneur d'écouter le Saint Evangile par les prières de Tes Saints".

 

Ensuite, un prêtre ou diacre lit le psaume de David puis l'Evangile correspondant au jour.
On rappelle que chaque jour a ses propres lectures selon l'organisation établie par l'Eglise (selon le calendrier copte, selon les fêtes, les jeûnes...).

 

Puis par la suite le prêtre peut nous faire un sermon, généralement pour éclaircir certains points de l'Evangile mais aussi pour donner du courage et nous dire ce que le Christ attend de nous.

Coeur de la liturgie:

Ensuite, on rentre dans le coeur de la liturgie.

Alors d'abord on récite l'acte de foi et on entre dans la liturgie par l'oraison de la réconciliation. Au cours de celle-ci, on va échanger un Saint Baiser et on a retirer l'Eprosfarine.

Alors cet échange de baiser montre que nous ne sommes pas en tort avec quelqu'un et met en avant le message de notre Seigneur; celui d'un message d'amour.
On retire l'Eprosvarine.
Puis, on demande au peuple de se concentrer en disant"Vous qui êtes assis, levez-vous", "Regardez vers l'Orient" et "Soyons attentifs".

 

Puis il s'agit alors du canon de la liturgie. Ici, le prêtre remémore la vie du Christ.
Ainsi, il dit: "s'est incarné et 'est fait homme", "il est dscendu aux enfers par la croix", "il est ressusité le 3eme jour et il est monté et s'est assis à la Droite du Père". Ainsi, toute la vie du Christ est remémoré montrant la grandeur de notre Seigneur et on demande la miséricorde de notre Seigneur.

 

La cène est alors effectué: le prêtre bénit le pain, puis la coupe contenant le vin.
Puis on invoque l'Esprit Saint pour a transformation du pain en corps et du vin en Sang.

 

Puis il y a les sept oraisons: paix, hiérarchie, prêtres, fidèles, lieu, des vents et fruits et eaux et semances et fourrages et produits des champs, et offrandes.

      Pourquoi? Afin qu'il bénisse également notre vie sur Terre et nous fortifie.

Le prêtre dit la commémoration des Saints, puis la prière pour les défunts où on demande à notre Seigneur de donner le repos des âmes des défunts auprès de nos Saints pères Abraham, Isaac et Jacob.

 

Puis l'oraison de la fraction est priée, c'est à dire que c'est une prière où le prêtre va couper le corps selon un procédé très précis.

Puis, il y a notre père et la prière de soumission au père et le prêtre demande l'absoution du peuple. Puis on a le final, c'est à dire "Amen Amen Amen, je crois je crois je crois que ceci est en vérité Amen".

 

Puis c'est la communion, où le peuple prend le corps et le Sang du Christ pendant que les diacres disent les chants corresponant au jour.
Puils, à la fin le prêtre donne la bénédiction finale.



Infos sur les Coptes d'Egypte !


Agenda copte 


PAGE YOUTUBE