La vie de Saint Moïse le Noir

Commémoration le 24 Paouna

Saint Moïse le Noir
Saint Moïse le Noir

Amba moussa le noir naquit au 4 ème siècle. Il était aussi fort et aussi grand qu’un géant.

Il voulait croire en Dieu mais ne savait si c’était le soleil, la lune ou les astres ?

Il pêchait, volait et tuait, puis un jour il alla dans le désert de Scété où il rencontra père Isidoros qui le baptisa.

Il se repentit sincèrement tout le long de sa vie, de toutes ses fautes passées et devint un ecclésiastique admirable, et après sa mort sa renommée fut immense dans le monde.

Les uns pensent qu’Amba Moussa le noir naquit en l’an 330 de l’ère du Christ en Ethiopie et d’autres disent qu’il serait natif de Nubie, car le mot éthiopien s’appliquait autrefois à toute personne ayant la peau noire quelque soit sa nationalité.

 

Moussa était esclave chez un noble… Il était très grand et avait une force physique peu commune qui lui donnait l’air d’un géant. Quand Moussa fut libéré de son maître, il s’entoura de voleurs et devint leur chef. Il s’octroyait toute sorte de vols et de méfaits et son renom terrorisait la population.

Lors d’une de ses attaques, il entendit aboyer les chiens d’un berger et cela le mit en rogne, alors il poursuivit le berger avec son épée.

Ce dernier fuya à grandes enjambées et se cacha dans les près. Moussa alors choisit les quatre plus beaux agneaux qu’il égorgea et lia à une corde puis les traîna vers l’autre rive du Nil. Il dépeça les agneaux se rassasia de leur chair puis vendit leurs peaux et acheta du vin qu’il partagea avec les voleurs.

Les péchés de Moussa étaient innombrables, mais la grâce de Dieu commençait petit à petit à germer dans son cœur et à grandir d’une façon étonnante. Les historiens ne furent pas tous d’accord sur la façon dont il s’était repenti…

 

«Cassien » dit qu’Amba Moussa fit tellement de crimes qu’il dut se réfugier dans un ermitage.

«Chineau » pour sa part dit qu’ Amba Moussa rencontra quelques moines qui lui parlèrent du jugement dernier ce qui l’incita à se convertir.

Les manuscrits nous relatent la vie de ce géant qui dit un jour : Ô soleil, si c’est toi Dieu, fais-le moi savoir, et toi Dieu que je ne connais pas fais-toi connaître à moi.

Un cultivateur l’entendit et lui conseilla d’aller dans le désert de Scété et là lui dit-il, ils te feront connaître le vrai Dieu.

<< Ainsi en va-t-il de la parole que profère ma bouche. Elle ne me revient pas sans avoir produit son effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli la mission. >>(Isaïe 55 :11)

Moussa s’empara de son épée et se dirigea vers le désert de Scété demandant à voir père Isidore. Quand les pères l’aperçurent au loin, ils sentirent la peur les submerger car il était la terreur de la région.

 

Il questionna père Isidore et lui dit :

- Je veux connaître Dieu.

Père Isidore lui dit à son tour :

- Qui t’a envoyé ?

Moussa répondit :

- Un cultivateur, m’a envoyé chez vous et j suis venu pour mon salut.

Père Isidore reprit :

- Comment Dieu t’a-t-il appris cela ?

Amba Moussa répliqua :

- Je ne connaissais pas Dieu, mais quand j’étais assis dans le pré, j’ai observé le soleil et j’ai vu qu’il se levait à l’orient et disparaissait à l’occident, j’ai aussi remarqué qu’à une certaine période il y avait la pleine lune et à une autre période il y avait un croissant et que les astres apparaissaient la nuit et disparaissaient le jour….

Je compris qu’il y avait quelqu’un qui dirigeait tout cela et lui seul avait le pouvoir de m’aider.

Amba Isidore lui enseigna la parole de Dieu, le baptisa et lui mit la soutane du moine, et lui apprit que s’il allait à nouveau dans le monde il sera à nouveau mauvais, mais le désert, la prière et le jeûne étaient son salut.

 

Au moment de la confession, Moussa se prosternait devant Amba Isidoros et regrettait amèrement toutes ses fautes. Il y avait souvent des confessions publiques, et à l’une d’entre elles, était convié St Macarios le Grand, et quand le tour de Moussa arriva, St Macarios vit un ange tenant une ardoise blanche où était inscrit en noir tous les péchés d’Amba Moussa, et l’ange les effaçait au fur et à mesure que Moussa les avouait jusqu’à ce que l’ardoise devint toute blanche.

<< Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. >> Jn 1 :10

<< Eh bien expliquons-nous dit le Seigneur vos péchés seraient-ils écarlates, ils seront blancs comme la neige ! >> Isaïe 1 :18

Moussa eut une vie d’ermite exemplaire, il s’est conformé à la vie vertueuse des moines comme s’il l’avait pratiqué des années avant. Moussa avait 25 à 30 ans. Le démon le combattit de diverses façons : l’envie de manger avec gourmandise le tenaillait ainsi que le péché de la chair. Il commença à lutter de toutes ses forces contre ses mauvais instincts, en priant avec détermination et en faisant beaucoup d’exercices spirituels. Il se dirigea vers le désert intérieur et creusa une grotte d’une profondeur de 40 coudées près d’une oasis. Il demeura à cet endroit 6 années où il priait nuit et jour sans répit en récitant les psaumes de David. Il ne mangeait que peu de pain à chaque coucher de soleil. Il tressait de l’osier et en fabriquait des paniers. Il en produisait une trentaine par jour car sa force physique l’aider beaucoup.

 

Le démon le tenta encore hélas par les désirs de la chair d’une façon tellement forte qu’Amba Moussa pensa quitter la vie d’hermite et reprendre son ancienne vie. Il alla chez père Isidore et lui demanda conseil, Amba Isidoros lui dit de persister dans les jeûnes et les prières pour vaincre ses envies.

<< Ainsi vous n’avez pu veiller une heure avec moi. Veillez et priez afin de ne pas entrer en tentation. L’esprit est ardent mais la chair est faible. >> Mat 26 :41

<< Soyez sobre, veillez. Votre adversaire le diable rôde autour de vous comme un lion rugissant en quête d’une proie à dévorer. >> 1 Pi 5 :8

Moussa tomba malade durant plusieurs jours et eut une thrombose à la jambe et ne put se tenir debout.

Amba Isidoros lui dit :

- Arrête mon fils de combattre le démon car ta grande force n’est pas suffisant, il faudrait plutôt essayer l’humilité de l’esprit et la participation à l’eucharistie, alors Dieu aura pitié de toi et te délivrera de tes tourments.

 

Moussa répondit :

- Je crois en Dieu en qui j’ai mis toute mon espérance.

Moussa prenait la Sainte Eucharistie avec père Isidoros et devenait de plus en plus heureux. Il progressait dans la sagesse,et eut une énorme autorité pour combattre les esprits impurs, et si ces derniers voulaient le faire tomber dans l’orgueil, il se faisait de plus en plus humble jusqu’à ce qu’il ait le dessus et qu’il puisse triompher complètement d’eux.

St Moussa se réveillait au milieu de la nuit pour prendre les jarres vides qui étaient devant les cellules des moines qui étaient avancés en âge, et allait leur puisait de l’eau. Le puits était à 3heures de marche du lieu où il résidait.

Le désert intérieur.

St Moussa sortait un jour de sa cellule quand il fut attaqué par 4 brigands qui voulaient le voler, il se précipita vers eux, lia leurs membres les jeta sur ses épaules puissantes et les mena aux pères du monastère. Auparavant st Moussa était le chef de ses voleurs mais ils ne le reconnurent pas. Quand ils apprirent qui il était devenu ce moine pieux et humble, ils furent abasourdis et très vite eurent la foi et devinrent moines. Ils vécurent dans la piété jusqu’à la fin de leur vie.

L’un des livres qui relatent la vie d’Amba Moussa nous apprend que les sept personnes qui furent martyrisés avec Amba Moussa étaient ses premiers compagnons…

 

Souvent des personnes venaient de la vallée du Nil vers le monastère pour parler avec Amba Moussa et recevoir sa bénédiction, alors, vers midi, il posa sur une table de quoi nourrir les personnes qui l’écoutaient. Le repas était composé de poisson mais quand les pèlerins tendirent les mains pour se servir, il leur interdit de manger leur disant que ceci n’était qu’un serpent. Les gens s’en étonnèrent mais Amba Moussa leur demanda de lui pardonner ce geste et leur expliqua qu’il désira très fort du poisson alors il mit un serpent grillé à sa table, pour tuer en lui-même toute envie et tout désir qui viennent de ce monde.

Quand Amba Moussa voulut rentrer vers le désert intérieur, il craignit de ne pas avoir assez d’eau, mais Dieu l’encouragea. Moussa n’avait plus qu’une jarre d’eau quand quelques personnes vinrent l’écouter. Il pria et Dieu envoya une telle pluie que toutes les jarres furent remplies.

<< Tout ce que dans la prière vous demanderez avec foi, vous l’obtiendrez. >> Mat 21 :22

Un jour dans le désert de Scété, un homme avait commis un péché grave. Les dignitaires de l’église formèrent une assemblée pour le juger et demandèrent à Amba Moussa de se joindre à eux mais celui-ci refusa et s’abstint d’y aller. Ils lui envoyèrent donc un prêtre qui lui dit que tout le monde l’attendait.

 

Amba Moussa se leva donc, et prit un grand sac percé et le remplit de sable. Il le transporta derrière son dos. Quand il arriva devant l’assemblée, les pères lui dirent :

- Que fais-tu Amba Moussa ?

Il leur répondit :

- Ce sable qui s’écoule derrière moi n’est autre que mes péchés, que je traîne, sans que je ne les aperçoive, et avec cela vous m’avez obligé à venir juger quelqu’un qui a péché !

Quand les pères entendirent cela, ils pardonnèrent à celui qui pêcha et ne l’accablèrent pas.

La pape voulut ordonner Amba Moussa prêtre pour servir les ermites du désert de Scété. Il voulut tester Amba Moussa et voir s’il avait l’humilité et les qualités nécessaires. Alors il ordonna à plusieurs moines avancés en âge d’empêcher Moussa de pénétrer dans l’église. Ils mirent donc Moussa dehors lui disant :

- Eh toi le noir sort de cet endroit !

Amba Moussa sortit immédiatement et dit :

- Ils ont bien agi, à mon égard, moi le noir couvert de cendre. Je ne suis même pas un être humain. Comment ai-je pu me mêler à la population. Le pape fut étonné de sa grande humilité, l’interpella et lui expliqua ce qu’il faisait et l’ordonna prêtre. Quand il mit la soutane blanche de l’ecclésiastique il lui dit : « Voici que tu es devenu tout blanc Moussa. »

Moussa répondit : Je souhaite être aussi blanc de l’intérieur que de l’extérieur…

 

Un grand gouverneur d’Egypte alla un jour dans le désert de Scété pour rencontrer père Moussa et avoir sa bénédiction, mais quand Amba Moussa apprit cela il voulut se réfugier par humilité loin des regards et s’isoler. Il croisa celui-ci et voulut l’éviter. Le gouverneur lui dit : « Toi vieil homme peux-tu me dire où se trouve la cellule de père Moussa ? »

Il répondit : « Pourquoi veux-tu voir cet homme arrogant ». Le gouverneur fut au comble de l’étonnement, puis vit plusieurs prêtre et moines avancés en âge et il leur expliqua ce qu’il venait d’apprendre à propos du père Moussa, mais quand il décrivit la personne qui lui dit du mal de Moussa tous lui déclarèrent que c’était père Moussa lui-même. Le gouverneur fut extrêmement surpris de l’humilité du père qui voulait fuir les grands de ce monde.

 

Amba Moussa atteignit les plus hauts rangs de la piété et il jouissait d’une très grande place parmi les ermites du désert de Scété. En plus de toutes les vertus monastiques acquises il eut aussi beaucoup de dons miraculeux.

Plusieurs moines et prêtres ainsi que père Moussa visitèrent St Macarios le Grand, quand ce dernier dit : « Je sais que l’un d’entre vous aura la couronne du martyr. Amba Moussa le noir lui dit : « J’espère que ce sera moi », plus tard les barbares attaquèrent son monastère en l’an 407. St Moussa dit à ses disciples : Celui d’entre vous qui veut s’enfuir qu’il le fasse, quant à moi j’attends ce jour depuis longtemps. Les autres répondirent qu’ils voulaient eux aussi mourir avec lui. Les barbares s’approchèrent et les tuèrent les uns après les autres. Mais l’un d’entre eux prit peur et se cacha il vit alors les couronnes du martyr qui se posaient sur les têtes des morts.

 

Le martyr d’Amba Moussa le noir et de ses 7 compagnons eut lieu le 24 Baouna selon le rite Copte Orthodoxe.

Quant à l’église romaine Catholique, elle fête l’anniversaire de sa mort le 28 selon le sinéxaire Romain.

A sa mort son âge fut estimé de 75 ans à 85ans.

Le sinéxaire copte achève l’histoire de la vie de Moussa le noir disant : « Vous qui lisez sa vie, méditez sur ce qu’a donné la force du repentir. »

Elle changea la vie d’un esclave incroyant tueur et voleur qui ne s’intéressait qu’aux plaisirs de la chair, en un Père instruisant les gens, attentif et compatissant. Il institua des règles aux moines et son nom honorable fut évoqué sur tous les autels des églises.


Infos sur les Coptes d'Egypte !


Agenda copte 


PAGE YOUTUBE