La vie de Saint Georges

La commémoration se fait le 23 Baramouda

Saint Georges, le prince des Martyrs
Saint Georges, le prince des Martyrs

 

Introduction

 

St Georges vécut en Palestine dans la ville du Lod au temps des persécutions du Roi Dioclétien.

Il fut martyrisé à cause de sa foi dans le Christ.

Il supporta 7années de tortures physiques et morales.

Il connut l'humiliation, les railleries et l'emprisonnement.

Finalement, ils lui tranchèrent la tête par l'épée et il reçut les couronnes du martyr.

Saint Georges mérite bien le nom de prince des martyrs.

 

St Georges naquit en l'an 280 après J.C. dans la ville de Cappadoce en Asie Mineur.

Il vécut au temps du roi Dioclétien, qui voulait examiner tous les chrétiens qui refusaient d'adorer les idoles dans son royaume.

 

Son père « Anastassios » était un noble de la ville et un très bon chrétien. Sa mère « Taoubesty » était riche et pieuse, elle venait de Palestine.

St Georges grandit donc dans les principes du christianisme. Il lut et comprit les livres saints dès son plus jeune âge.

 

 

Toi- même, efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme qui a fait ses preuves, un ouvrier qui n'a pas à regretter ce qu'il a fait et qui trace tout droit le chemin de la Parole de vérité. (2 Ti 3 : 15)

A l'âge de 18 ans, il rentra dans l'armée romaine. Il se distingua par son courage et sa vaillance, et gagna victorieusement plusieurs combats, dans des missions qui lui furent confiées.

Son prodige étonna l'empereur Dioclétien qui l'éleva au rang de chef puis à celui de ministre. (Car il possédait la nationalité romaine, que le roi lui avait donné conformément à la loi émise l'an 212 après J.C).

 

Cette loi octroyait la nationalité romaine à tous ceux qui vivaient dans le royaume.

St Georges pouvait donc être nommé « le Romain » ou « le Cappadocien ». Malgré les honneurs et le rang élevé qu'occupait st Georges sans l'armée, il commença à se désoler et à se révolter, des mauvais traitements que subissaient les chrétiens. Il fut dans la situation de Moise qui refusa la trône de pharaon pour suivre son peuple en détresse.

 

 

Choisissent d'être maltraité avec le peuple de Dieu plutôt que de connaître la jouissance éphémère du péché, il considéra l'humiliation du Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Egypte :en effet, il avait les yeux fixés sur la récompense. (Hé 11 : 25-26)

St Georges lui l'édit du roi et le déchira. Cet édit ordonnait :

•  De détruire toutes les églises chrétienne du royaume.  

•  De brûler tous les livres saints des chrétiens.

•  De priver les chrétiens du droit de servir leurs patrie, d'avoir des fonctions gouvernementales et de les priver aussi de tous leurs droits civils.

•  Les chrétiens non employés du gouvernement étaient considérés comme de misérables esclaves.

 

Georges dit aux Romains que les idoles ne peuvent être des dieux, et que le seul Dieu est le Christ et qu'ils devraient ou croire au christianisme ou arrêter de persécuter ceux qui pratiquaient cette religion.

Le roi entendit le discours de Georges. Il lui parut très inquiétant. Il s'empressa de rassurer ce dernier, par la flatterie. Il le tenta en vain, essayant les décorations, les médailles et les honneurs de tout genre. Il lui proposa même de lui donner un état de son royaume !... Saint Georges était fort dans ses attitudes et n'accepta aucune de ces propositions aussi attrayantes soient-elle.

 

 

Souvenez-vous de ceux qui vous ont dirigés ; ils ont annoncé la parole de Dieu, méditez sur l'aboutissement de la vie qu'ils ont menée et imitez leur foi. (Hé 7 : 13)

Il me dit 

« Va dire à ce peuple,

Ecoutez bien, mais sans comprendre

Regardez bien mais sans reconnaître

Alourdis le cour de ce peuple

Rend-le dur d'oreille

Bouche lui les yeux

Il ne faut pas qu'il voie de ses yeux

Qu'il entende de ses oreilles

Que son cour comprenne

Qu'il convertisse et qu'il soit guéri » ( Isaïe 6 : 9-10)

 

Le roi fut courroucé des convictions de st Georges de sa volonté et se son amour pour le Christ.

•  Il demanda à ses gardes de faire sortir le saint hors de la ville de le dénuder, de poignarder son corps à plusieurs reprises tout en évitant de le tuer, puis de le clouer sur un grand cadre en bois. Ils le jetèrent ensuite en prison. Le seigneur Jésus Christ lui parut entouré d'une myriade d'ange et lui dit :

-«  Lève-toi Georges, intacte sans blessures et ne crains rien. »

 

 

 

St Georges se leva, guéri de toutes ses plaines, se prosterna devant le Christ et le remercia de toutes ses bontés envers lui.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l'âme, craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l'âme aussi bien que le corps. (Mt 10 : 28)

Les gardes vinrent le voir en prison, et le trouvèrent en parfaite santé. Il n'y avait aucune trace de clous sur sa peau. Ils partirent extrêmement étonner pour faire leur rapport au roi.

 

•  Le roi décida alors, de le faire jeter dans une fosse, remplie de chaux vive bouillante et de le laisser à l'intérieur durant 3 jours. Il entoura cette fosse de ses gardes de peur qu'un chrétien quelconque ne puisse le secourir.

A la vue de la fosse, St Georges leva la tête vers les cieux et dit :

•  Toi qui protège les gens dans leurs tristesse.

•  Qui aide les persécutés et les blessés.

•  Ecoute ma prière et délivre moi mon Dieu de ces malfaiteurs et aide moi à proclamer ton nom jusqu'à la fin.

•  Envoi-moi mon ange gardien et protège comme tu l'as fait naguère pour les 3 jeunes gens que tu as sauvés de la fournaise. « Tu es le Dieu tout-puissant, et à toi est due la gloire à jamais Amen. » Il fit 3 fois le signe de la croix et plongea dans cette fosse de chaux vive.

 

Trois jours plus tard, les gardes trouvèrent St Georges sain et sauf ! Il était aussi bien que Daniel, quand le Seigneur le sauva de la fosse aux lions.

Je t'aime Seigneur, ma force, Seigneur mon roi, ma forteresse. (Ps 18 :2)

Le Seigneur est ma lumière et mon salut de qui aurai-je crainte ?

Le Seigneur est le rempart de ma vie devant qui tremblais-je ? (Ps 27 : 1)

 

Le roi rentra dans une énorme colère, et décida de continuer ses persécutions:

•  Les gardes apportèrent à St Georges des chaussures qu'ils clouèrent à ses pieds, à l'aide de gros clous.

Ils le jetèrent, ensuite en prison.

Le lendemain le roi était assis avec ses partisans dans l'arène, où il donnait une fête.

Les gardes lui ramenèrent St Georges avec des pieds sans aucunes lésions et qui étaient parfaitement sains.

Le roi extrêmement étonné, demanda à saint Georges de ne plus faire de la magie et d'adorer les idoles, alors en ce cas seulement il lui laisserait la vie sauve.

St Georges lui dit qu'il ne faisait aucune magie mais que c'était la gloire de Dieu qui se manifestait en lui et refusa formellement ses propositions.

 

•  Ils frappèrent St Georges cruellement jusqu'à ce que son sang soit épandu sur le sol, puis le jetèrent sans ménagement en prison.

Depuis la création du monde, les hommes, avec leur intelligence, peuvent voir, à travers l'antre de Dieu ce qui es invisible : sa puissance éternelle et sa divinité. Ils n'ont donc pas d'excuse, puisqu'ils ont connu Dieu sans lui rendre la gloire et l'action de grâce que l'on doit à Dieu. Ils se sont laissés aller à des raisonnements qui ne mènent à rien, et les ténèbres ont rempli leurs cours sans intelligence. Ces soi-disant sages sont devenus fous ; ils ont échangé la gloire de Dieu immortel contre les idoles représentant l'homme mortel ou des oiseaux, des bestiaux et des serpents.

Voilà pourquoi à cause des désirs de leurs coeurs, Dieu les a livrés à l'impureté de sorte qu'ils déshonorent eux même leurs corps. Ils ont échangés la vérité de Dieu contre le mensonge ils ont adoré et servi les créateurs au lieu du créateur lui qui es béni éternellement Amen. (Ro 1 :20-25)

 

•  Le roi chargea le grand magicien Athanassios de s'occuper de Georges. Il présenta à St Georges une coupe de poison et lui demanda de la boire devant le roi et toute l'assistance. St Georges fit le signe de la croix sur la coupe et but. Il resta debout devant tout le monde, sans que le poison n'ait aucun effet sur lui.

 

« Vous, je vous ai donné le pouvoir d'écraser serpents, scorpions et pouvoir sur toute la puissance de l'ennemi, et rien ne pourra vous faire du mal » (Lc 10 :19)

 

Jésus leur répond : c'est parce que vous avez trop peu de foi, Amen su vous aviez de la foi comme une graine de moutarde, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d'ici jusqu'à là-bas, et elle se transportera, rien ne vous sera impossible. (Mt 17 :20)

 

Le magicien Athanassios extrêmement étonné et perplexe demanda au roi de dire à Saint Georges de ressusciter un mort au nom du Christ qu'il adore ! Il se prosterna, pria et implora le Seigneur de faire ce grand miracle par son intermédiaire. Une fois cette prière terminée, un bruit énorme se fit entendre, la tombe s'ouvrit et le mort en sortit vivant !

Une foule immense crut en Jésus Christ, ainsi que le magicien Athanassios.

« Est-ce que l'on vend pas 5 moineaux pour 2 sous ? Et pas un seul n'est différent aux yeux de Dieu » (Lc 12 :2)

Ils jetèrent à nouveau St Georges en prison. Ils l'emmenèrent ensuite, dans les temples des idoles. Il pria Dieu pour qu'ils tombent à terre et se cassent, et le miracle se produisit.

 

•  La reine Alexandra crut, elle aussi, en Jésus Christ et demanda à Saint Georges de prier pour elle, pour que Dieu accepte sa foi et lui pardonne ses péchés.

Tous les partisans, les nobles et les grands seigneurs qui entouraient le roi, l'obligèrent à la tuer et à n'avoir aucun égard pour elle. 

La reine laissa sa vie pour l'amour du Christ et cela était dû au courage et à la foi profonde de Saint Georges.

Après une persécution qui dura 7 années, ils lièrent les pieds de Saint Georges à un cheval et le traînèrent dans toute la ville. Ils l'emmenèrent ensuite sur la grande place où ils allaient le tuer.

 

Saint Georges fit une dernière prière, où il remercia Dieu de l'avoir aidé à rester pieux et intègre malgré toutes les tortures qu'il a subies, il lui demanda aussi de pardonner à tous ses persécuteurs. Ils lui tranchèrent, finalement, la tête par l épée, le 23 Baramouda (calendrier copte) de l'an 303 après J.C. Il reçut les couronnes du martyr qui sont des couronnes de gloires et de joies infinies.

Je n'ai plus qu'à recevoir la récompense du vainqueur : dans sa justice, le Seigneur, le juge impartial, me la remettra en ce jour-là comme à tous ceux qui auront désiré avec amour sa manifestation dans la gloire. (2Ti 4 :8)

 

L'icône de saint Georges :

•  Saint Georges est habillé en guerrier pour protéger l'Eglise et ses principes.

•  La belle et pure jeune fille qui est à ses côtés représente l'Eglise.

•  Le dragon : On dit qu'il y avait un dragon féroce qui vivait dans les villes syriennes et qui terrorisait la population et faisait beaucoup de dégâts. Chaque année une jeune lui était offerte en sacrifice.

 

Le retour de la fille du gouverneur arriva, alors son père implora saint Georges et lui demanda de sauver sa fille. Saint Georges vint et tua le dragon à l'aide de son épée.

La vie de la jeune fille fut sauvée.


Infos sur les Coptes d'Egypte !


Agenda copte 


PAGE YOUTUBE